Fémasculinisme

Pour discuter de tout et de rien
Avatar du membre
Nemau
Administrateur du site
Messages : 482
Enregistré le : 28 avr. 2019, 14:40

Re: Fémasculinisme

Message par Nemau » 17 juil. 2021, 16:37

J'ai pas tout lu mais de ce que tu en dis ouais c'est chaud. Je crois qu'elle prend le problème dans le mauvais sens. Ce n'est pas qu'on autorise les femmes à ne pas travailler et du coup à être coquettes, c'est plutôt qu'on interdit aux hommes d'être coquets (on les conditionnent à ressembler à un certain modèle d'homme qui, entre autres, est non coquet).

Pour l'enquête sur la différence entre le cerveau moyen de la femme et celui de l'homme, je rejoins RotS. Il faut, entre autres, chercher à quantifier cette différence. Peut-être que l'homme moyen est, biologiquement, "davantage ceci cela", mais que de 1% ou moins.

Avatar du membre
Roi of the Suisse
Messages : 1302
Enregistré le : 28 avr. 2019, 23:38
Contact :

Re: Fémasculinisme

Message par Roi of the Suisse » 18 juil. 2021, 23:03

Lolz au début j’ai traduit dans ma tête par « une femme, contrairement à un homme, est un individu qui ne fonctionne pas » :lol:

C’est un ramassis de n’importe quoi ce texte. D’où l’auteur a vu que les femmes ne travaillent pas ? Toute sa théorie est caduque dans un monde où les femmes travaillent mais où on observe pourtant les mêmes différences de coquetterie...

Avatar du membre
trotter
Messages : 908
Enregistré le : 09 juil. 2019, 19:38

Re: Fémasculinisme

Message par trotter » 18 juil. 2021, 23:53

Même 500 ans en arrière la majorité des femmes travaillaient ouais n'imp.

Avatar du membre
trotter
Messages : 908
Enregistré le : 09 juil. 2019, 19:38

Re: Fémasculinisme

Message par trotter » 20 juil. 2021, 20:38

-Sur oniro j'ai comparé les films avec des héros masculins et ceux avec des héros féminins.
Mais peut être qu'en faisant ça j'étais transphobe, j'avais un petit doute.

Par exemple qu'est-ce qui me dit que ces 2 protagonistes ne sont pas des femmes ?
Image
Mais pas envie de relancer ça dans le topic ciné sur oniro :edente:

-Pareil ici, comment vont-ils faire un "diagnostique genré des parcs de Paris ? Vont-ils devoir interroger chaque personne pour connaître son genre ?

Si non, ils confondent expression de genre et identité de genre non ?

-Dans la même idée il y a un livre sorti qui s'appelle "le coût de la virilité". Comment va-t-elle définir "virilité" ? Peut-on alors définir "féminité" ? Je l'ai chopé, je vais voir...
Image

-Dans un reportage, un parent demandait à son enfant né avec un PENIS : "tu préfères les robes et les poupées ? Tu es donc une fille, non ?". Là c'est WTF total de ma part car précisément on évite de définir le genre via le type de jouets/vêtements.


Enfin bon, j'ai bien conscience que ce sont toutes des personnes différentes avec des opinions qui peuvent être contradictoires.

Avatar du membre
Nemau
Administrateur du site
Messages : 482
Enregistré le : 28 avr. 2019, 14:40

Re: Fémasculinisme

Message par Nemau » 20 juil. 2021, 22:17

Pour moi les genres ne devraient pas exister puisqu'il n'existe aucun critère valable pour les définir. À la rigueur, il y a la biologie (une très grande majorité de gens sont XX ou XY), mais je crois qu'on appelle plutôt ça le sexe, et de toute façon le sexe/genre biologique d'une personne ne devrait avoir aucun impact sur quoi que ce soit dans la vie de cette personne (à part le fait de chercher des relations avec des hommes ou des femmes en fonction du sexe et de l'orientation sexuelle de la personne).

Donc les transgenres et pro-transgenres qui disent qu'on peut avoir des chromosomes XY, des testicules, un pénis, des poils partout, une barbe, des vêtements et des goûts dits (à tort) "d'homme", une personnalité dite (à tort) "d'homme", etc. ...mais que malgré tout ça on peut quand même être une femme si on se "sent femme" : je réponds "WTF". S'ils veulent ranger certaines personnes dans la case "femme" et d'autres dans le case "homme", qu'ils me donnent dans ce cas une définition valable de ces deux termes.

Avatar du membre
mamie
Messages : 335
Enregistré le : 01 oct. 2020, 21:45

Re: Fémasculinisme

Message par mamie » 21 juil. 2021, 04:38

Sur les cerveaux : déjà il faut prendre en compte que le cerveau est plastique et qu'il est difficile de faire la part de l'inné et de l'acquis. Il y a fort à parier qu'on dénoterait de fortes différences entre le cerveau de pianistes professionnels et de batteurs professionnels ou encore de mathématicien.
Il ne faut pas sous-estimer non plus la propension des scientifiques à suivre des biais tout en se croyant exempt de ceux-cis (on voit par exemple dans ce que tu cites qu'ils ont en effet des biais possibles).
Paul Broca et son école à l'époque sont un très bon exemples, dans leurs conclusions sur les conséquences théoriques de la différence de taille des cerveaux des populations, ils oublient des biais énormes dont ils ont pourtant connaissance. D'ailleurs même des mesures faites a priori avec précision (par exemple le tour de tête ou le QI) peuvent être biaisées en fonction de l'expérimentateur et de ses préjugés. Et quand bien même les mesures ne sont pas biaisées, ils peuvent aussi biaiser les conclusions à tirer de ces mesures.


À propos du genre, il faut garder à l'esprit ce qu'est le genre, c'est à dire un rôle social. Si quelqu'un a un rôle social d'homme et est perçu comme homme (ça va ensemble), alors son genre est homme. C'est comme cela qu'on le définit dans les études de genre il me semble.
Dans les sociétés occidentales, on considère généralement que le rôle et la perception de ce rôle sont dictées par le sexe "médical" (pénis/vagin), mais puisqu'on ne se ballade pas à poil, il est possible d'être transgenre sans être trop souvent mal perçu. Je pense que c'est cette perception du genre via le "sexe médical" qui crée d'ailleurs le besoin de passer sous le bistouri pour certain.es trans.
Pour les non-binaires, je considère personnellement que c'est potentiellement valide si quelqu'un a un genre ambigu (pex une personne ayant toutes les caractéristiques d'un homme mais des habits de femme -- on remarque d'ailleurs que l'ambiguïté ne marche pas dans l'autre sens). Mais c'est le passing qui crée le genre dont je parle, et non la définition que la personne décide d'avoir d'elle-même.

Ce genre que tu décris nemau, c'est un autre type de genre qui en effet n'a pas de littérature scientifique qui le décrit et l'étudie, et qui n'est pas vraiment définissable.

Avatar du membre
Roi of the Suisse
Messages : 1302
Enregistré le : 28 avr. 2019, 23:38
Contact :

Re: Fémasculinisme

Message par Roi of the Suisse » 21 juil. 2021, 09:37

De toutes façons, pour qu'une théorie soit scientifique (ait un intérêt en sciences), il est nécessaire qu'elle soit falsifiable, c'est-à-dire qu'on puisse définir un protocole qui permettrait éventuellement de prouver qu'elle est fausse avec les résultats d'une expérimentation.
La théorie prédit tel phénomène avec telle valeur, on mesure la valeur expérimentale, et si ça ne correspond pas on peut rejeter la théorie.
Une théorie basée uniquement sur ce que les gens se sentent être n'est pas scientifique parce que le phénomène théorisé et sa mesure sont une seule et même chose. On ne peut donc pas les comparer et invalider la théorie. C'est donc une théorie non scientifique.

Je crois, mais je peux me tromper, que pour définir le genre, il faut absolument prendre en compte les stéréotypes de genre qui sont pratiqués par l'individu. Ma compréhension du sujet, c'est que le genre est la pratique d'un stéréotype de genre, et pas forcément le stéréotype de genre associé à son sexe.

Avatar du membre
Nemau
Administrateur du site
Messages : 482
Enregistré le : 28 avr. 2019, 14:40

Re: Fémasculinisme

Message par Nemau » 22 juil. 2021, 21:37

il faut garder à l'esprit ce qu'est le genre, c'est à dire un rôle social.
Mais ce que je dis les rôles sociaux n'ont aucune utilité, ils ne font que contraindre les gens à se conformer à la case dans laquelle on les a rangés.

De toutes façons, pour qu'une théorie soit scientifique (ait un intérêt en sciences), il est nécessaire qu'elle soit falsifiable, c'est-à-dire qu'on puisse définir un protocole qui permettrait éventuellement de prouver qu'elle est fausse avec les résultats d'une expérimentation.
Toutafé. Donc quand on me dit "est femme toute personne qui se sent femme", je réponds que c'est tautologique et de toute façon non scientifique, pour la raison que tu donnes. On ne peut pas ranger une chose/personne dans une catégorie sans donner une définiton valable de la catégorie.

c'est que le genre est la pratique d'un stéréotype de genre
This. C'est pour ça que je dis "niet" quand des gens comme Adalia revendiquent l'existence de genres tout en se disant opposés à tout stéréotype de genre. Et en faisant ça je passe parfois pour un vilain transphobe (plus trop auprès d'Adalia cela dit, ça va mieux avec elle).

Répondre